La longévité des restaurations coronaires évaluations et attitudes thérapeutiques

Auteurs :

M. Karami : Résidente en odontologie conservatrice
M. Jabri : Professeur de l’enseignement supérieur en odontologie conservatrice
A. El Ouazzani : Professeur de l’enseignement supérieur et Chef de service de l’odontologie conservatrice.
Faculté de médecine dentaire de Casablanca
Université Hassan II

Résumé:

Le remplacement des restaurations coronaires vieillissantes est une démarche quotidienne qui conduit inévitablement à une agression et un délabrement supplémentaire. Les systèmes de collage et les nouvelles générations de matériaux composites peuvent prolonger le pronostic de
ces restaurations grâce à des techniques de réintervention. Les notions de coût biologique et d’économie tissulaire tendent à privilégier, quand cela est possible, la réparation plutôt que la réfection totale de la restauration. En l’absence de consensus professionnel sur la réintervention, la démarche thérapeutique repose avant tout sur le sens clinique du praticien. L’objectif de conserver une dent fonctionnelle sur l’arcade le plus longtemps possible implique toutefois une limitation du nombre des réinterventions. Pour cette raison, il ne faut pas céder à l’acte chirurgical qu’au moment où celui-ci s’avère nécessaire, ni trop tôt, ni trop tard. Ainsi, le praticien doit chercher à maîtriser les facteurs étiopathogéniques associés, et mettre en oeuvre une véritable démarche médicale prophylactique lors des traitements de première intention.



Attachments:
Download this file (LA LONGEVITE DES RESTAURATIONS CORONAIRES  EVALUATIONS ET ATTITUDES THERAPEUTIQU)Télécharger cet article[ ]455 Kb
Copyright 2011. Joomla 1.7 templates - Joomla template maker. WED JOURNAL DENTAIRE